Your browser does not support JavaScript!
Liestal
Carte

Liestal: 1 Terrain à acheter

Trier par:
agent
Besoin de l'aide d'un professionnel ?
Sollicitez un de nos courtiers partenaires locaux pour vous aider à trouver la bonne propriété.
Contacter un agent

Un certain art de vivre à la campagne à quelques kilomètres de Bâle

Liestal est le chef-lieu du demi-canton germanophone de Bâle-Campagne. La ville fait partie de l’agglomération de Bâle (à 17 km), située elle dans le demi-canton de Bâle-Ville. Ville et campagne, deux mots qui résument bien la différence de physionomie de ces deux cantons. D’un côté, Bâle avec ses 177 000 habitants, de l’autre Liestal, 14 500 habitants, petite commune charmante dans un canton rural, entouré de verdure et de forêts. Récemment des entreprises de haute technologie, comme Nanosurf AG, se sont installées ici. Liestal est une ancienne ville fortifiée et on accède au centre médiéval par la belle porte Oberes Tor. La commune bénéficie de liaisons ferroviaires directes vers Bâle, Zurich, Olten, Berne et Lucerne et est directement relié à l’A2. L'aéroport de Bâle est à une quarantaine de minutes. À voir : le centre médiéval et, à 6 km vers le sud dans le village d’Augst, l'ancienne ville romaine d'Augusta Raurica, toujours en cours de fouille, l’un des sites majeurs de Suisse. Parmi les activités ancestrales qui, à partir du XVIème siècle ont marqué la ville et le canton, celle de la rubanerie (industrie et commerce du ruban), à découvrir dans le musée local.

Immobilier : vivre à Liestal

La forêt couvre plus de la moitié de la superficie de Liestal. Sur les hauteurs du Schleifenberg, une vaste zone de loisirs et un beau panorama attendent les promeneurs. La ville fait la part belle au vélo et tout a été pensé pour que les cyclistes s’y sentent en sécurité. Liestal est une ville calme mais pas endormie. Les commerces se sont multipliés dans le centre historique et dans d’autres quartiers. Avec le marché hebdomadaire aux produits frais, inutile d’aller à Bâle faire son shopping pour les besoins du quotidien. Autre signe de dynamisme, la modernisation des vieux quartiers et le développement de programmes immobiliers ambitieux qui permettent l’installation d’une population qui travaille ici mais n’y vit pas, faute de logements. Quelque 16 000 personnes font en effet la navette depuis les communes environnantes. Modernité n’exclut pas tradition et la ville est attachée à la coutume du Chienbäse, le carnaval du feu, qui existe depuis 1902. Pour vous mettre l’eau à la bouche, sachez qu’ici vous goûterez le Lummelbraten (rôti de bœuf bâlois), le Cola Fröschli (bonbons au goût de cola), le Bürgermeisterli (eau-de-vie aux herbes), le Zimtstängel (bâtonnet à la cannelle) et le Bazelaibli (petit pain) auxquels s’ajoute la Schauenburger, une cerise de table emblématique du canton de Bâle Campagne. Les prix de l’immobilier sont élevés par rapport à la moyenne suisse, un peu moins toutefois que ceux de Bâle.

Loading.....